• ds_1365.jpg
  • ds_0384.jpg
  • ds_0988.jpg
  • ds_1287.jpg
  • ds_1065.jpg
  • ds_2310.jpg
  • ds_1823.jpg
  • ds_1461.jpg
  • ds_1160.jpg
  • ds_0402.jpg
  • ds_1318.jpg
  • ds_1902.jpg
  • ds_0651.jpeg
  • ds_0771.jpeg
  • ds_2042.jpg
  • ds_1875.jpg
  • ds_0619.jpeg
  • ds_1177.jpg
  • ds_1984.jpg
  • DS_0018a.jpg
Amical

13 Juillet 2024

Découvrez le groupe Rouge et Noir pour le stage à Dinard . Gauthier Gallon Geoffrey Lembet Steve Mandanda Mathys Silistrie Abdelhamid Ait Boudlal Lorenz Assignon Rayan Bamba Guela Doué Jonathan Do...

Actualité

13 Juillet 2024

La LFP est toujours en discussions pour trouver qui sera le prochain diffuseur de la Ligue 1. Parmi les propositions, une d’entre elles a tout de même l’air de se démarquer, celle de DAZN. Une...

Mercato

13 Juillet 2024

Lorenz Assignon plus que jamais sur le départ. Sous contrat avec le Stade Rennais jusqu’en 2027, le défenseur droit de 24 ans, prêté à Burnley en seconde partie de saison, attire l’attention de l’AS...

Mercato

12 Juillet 2024

Alors que le Stade Rennais devrait enregistrer sa première recrue la semaine prochaine, le mercato des Rouge et Noir continue de s’agiter dans le sens des départs. Sans surprise, Désiré Doué suscite...

Mercato

12 Juillet 2024

Très intéressé par l’espoir rennais de 19 ans Désiré Doué, le Bayern Munich a envoyé une première proposition autour de 35 M€ bonus compris, refusée par le club breton . Les jeunes talents français...

Actualité

12 Juillet 2024

Lors du collège de L1 samedi dernier, des présidents de club ont pointé les coûts de fonctionnement de la Ligue de football professionnel. Le sujet sera de nouveau abordé vendredi . Même si elles...

Actualité

11 Juillet 2024

Le football français est plongé dans une crise sans précédent et son président Vincent Labrune est dans la tourmente alors qu’aucun contrat de droits TV n’a été signé à un mois de la reprise de la...

Anciens

10 Juillet 2024

S’il n’a pas mentionné son futur club et que l’AS Roma n’a pas encore annoncé la signature, Enzo Le Fée a officialisé, ce mercredi 10 juillet, son départ du Stade Rennais . Ce n’était plus un secret...

Actualité

09 Juillet 2024

Le nouveau directeur sportif de Rennes, Frédéric Massara, a indiqué mardi craindre que l'incertitude persistante sur les droits de retransmission de la Ligue 1 ne devienne sportivement dramatique...

Actualité

09 Juillet 2024

À un peu plus d’un mois du début du championnat de Ligue 1 de football, le nouveau directeur sportif du Stade Rennais a assuré que "l’équipe sera forte", avec "l’Europe" pour objectif, rappelle la...

Actualité

09 Juillet 2024

La Ligue 1 n'a toujours pas trouvé de solutions concernant l'acquisition de ses droits TV. Une crise sans précédent qui pourrait provoquer des sacrifices importants . Alors que la reprise de la...

Actualité

08 Juillet 2024

Frédéric Massara, récemment nommé à la tête du Stade Rennais, a partagé ses ambitions pour le club breton . L’ancien directeur sportif de l’AC Milan a souligné son engagement à aider le club à...

Actualité

08 Juillet 2024

Décevant dixième de la Ligue 1 édition 2023-2024 et donc non qualifié pour l'Europe, le Stade Rennais FC visera mieux, et même beaucoup mieux la saison prochaine. Dans un long entretien accordé au...

Actualité

08 Juillet 2024

Nouveau dirigeant du Stade Rennais, Frédéric Massara s’est longuement exprimé sur le nouveau projet rennais, ce lundi soir . Pour les médias du club, l’ancien directeur sportif de l’AC Milan a...

Actualité

08 Juillet 2024

Frederic Massara (55 ans), nouveau directeur sportif du Stade Rennais FC, a accordé un long entretien au site officiel du club breton, ce lundi soir. Passé par l'AC Milan, le nouvel homme fort du...

Mercato

08 Juillet 2024

Le Mercato estival a commencé depuis près d’un mois et le Stade Rennais n’a pas enregistré un grand nombre d’arrivants au sein de son effectif. La prochaine prise de fonction de Frédéric Massara...

Mercato

08 Juillet 2024

Avec bientôt plus de 50 M€ de joueurs vendus, le Stade Rennais va pouvoir amorcer la phase 2 de son intersaison : l'arrivée de ses premières recrues . Enzo Le Fée en partance pour l’AS Rome contre...

Mercato

08 Juillet 2024

Chelsea est très intéressé par un jeune joueur à fort potentiel de Rennes. Les Blues en ont même fait leur priorité de l'été . A seulement 19 ans, Désiré Doué s'impose comme un des plus grands...

Aucune chaîne ne veut la Ligue 1

Depuis 48 heures, l'hypothèse d'une fin heureuse dans le dossier des droits TV circule, mais à la veille d'une réunion cruciale de la LFP, certains médias affirment que Vincent Labrune n'a strictement aucune offre pour diffuser la Ligue 1.

ds 2295

Le quotidien L'Equipe affirme ce jeudi que DAZN et Beinsports sont désormais les deux favoris pour acheter les droits de diffusion de la Ligue 1, alors que nous sommes désormais à un mois et demi de la reprise du championnat. De quoi rassurer les 18 clubs qui attendent avec angoisse que la Ligue de Football Professionnel lui garantisse des revenus pour la saison 2024-2025. Un certain vent d'optimisme règne donc, d'autant que plusieurs sources révélaient que Nasser Al-Khelaifi avait décidé de prendre le dossier en charge.

Sauf que ce scénario de rêve se heurte à des révélations qui vont dans un sens totalement opposé. Ainsi, Abdellah Boulma démonte entièrement l'hypothèse d'un miracle de dernière minute. « "Si la LFP prie toujours pour un signe de beIN, après une année entière de processus, elle est foutue. La LFP n'a littéralement rien". Déclaration d’un proche du dossier, après avoir lu l'article de L'Equipe. On peut aussi se demander combien de cadres de la LFP et de LFP Media seront encore en poste dans plusieurs mois... », lance le journaliste. Et il est soutenu dans ce scénario catastrophe par un confrère de RMC.

La Ligue 1 au bord du précipice

Arthur Perrot, qui suit le dossier de longue date pour le média, explique que lui aussi ne croit pas à une solution au finish et que ses sources sont plutôt très inquiètes pour la vente des droits de diffusion de la Ligue 1. « Seul négociateur, Vincent Labrune marche au bord du précipice et le football français est encordé avec lui. Hausse de salaire mirobolante, publicité à tout bout de champ sur sa proximité avec le président de la République, le bluff a fini par agacer les protagonistes de la table de jeu. Labrune joue au poker et il a littéralement une paire de 2, tout en disant qu'il a un roi et une dame », ont expliqué des sources au journaliste de RMC, qui dément l'implication décisive de Nasser Al-Khelaifi dans ce dossier brûlant, mais reconnaît que Yousef Al-Obaidly, PDG de Bein Media Groupe, oeuvre toujours pour essayer de ramener Canal+ dans la boucle. Mais sans réussite pour l'instant. Le conseil d'administration de la LFP se réunissant ce vendredi, l'ambiance risque donc d'être tendue si finalement Vincent Labrune n'a rien à annoncer.

Un joueur du Stade Rennais en garde à vue après un accident mortel

Accusé d'avoir percuté en trottinette une piétonne, laquelle est décédée, un joueur du Stade Rennais a été placé ce mercredi soir en garde à vue.

ds 2292

Le 18 juin dernier, alors qu'elle se promenait dans une voie piétonne de Rennes, une femme de 51 ans avait été projeté violemment au sol par une trottinette sur laquelle avait pris place deux jeunes garçons. Aussitôt transportée au CHU de Rennes, la victime est malheureusement décédée un peu moins d'une semaine plus tard. Sur la trottinette se trouvaient un jeune joueur du Stade Rennais, majeur, ainsi qu'un jeune mineur du centre de formation du club breton. Les deux hommes avaient été contrôlés négatifs à l'alcool et au stupéfiant. Ce mercredi, Ouest-France annonce que le joueur du Stade Rennais, dont le nom n'a pas été révélé à ce stade de l'enquête, et qui pilotait le véhicule, a été placé en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour homicide involontaire.

Garde à vue et présentation devant un juge pour le joueur rennais

Le Procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc, a précisé à l'Agence France Presse que le footballeur rennais sera présenté jeudi au juge d'instruction en charge de ce dramatique dossier. « Il est ravagé par ce qui s’est passé et pense que sa carrière est finie », avait confié un proche du footballeur en question dans le quotidien régional après l'accident. Pour l'instant, le club n'a pas souhaité faire des commentaires sur ce drame, laissant les enquêteurs et la justice faire leur travail afin de connaître les circonstances précises de cet accident qui a coûté la vie à une piétonne.

Bientôt le dénouement pour les droits TV

Pour décider du sort des droits de la L1, un conseil d'administration de la LFP devrait être organisé vendredi. La chaîne 100 % L1 de la Ligue est une option. Mais la piste DAZN s'est réchauffée. Tandis que le président Vincent Labrune espère encore une offre de beIN Sports.
ds 2300

L'interminable feuilleton des droits de diffusion de la Ligue 1 n'a pas encore livré son verdict. Mais à un mois et demi de la reprise de la saison, le temps presse. Pour trancher ce dossier brûlant, un conseil d'administration de la LFP est sur le point d'être convoqué. Selon nos informations, il a failli l'être jeudi, mais sera vraisemblablement réuni vendredi. À cette occasion, les ultimes options pour les cinq prochaines saisons seront sur la table.

L'une d'entre elles, on le sait, est une chaîne 100 % L1 distribuée de manière non exclusive par tous les opérateurs, dont la fonction est surtout d'éviter l'écran noir à la reprise du Championnat, le 16 août. Cette antenne s'appuierait sur sept distributeurs potentiels : les quatre FAI (fournisseurs d'accès à Internet), que sont Free, Bouygues, SFR et Orange, mais aussi Amazon Prime Video, le diffuseur principal des trois dernières saisons, Molotov TV (un distributeur de chaînes par Internet) et Google TV. Mais ces acteurs du marché n'offrent a priori pas de minimums garantis. La LFP croit en ce projet qui a été quelque peu « amélioré » par rapport à la version présentée lors du précédent CA, le 21 juin.

beIN Sports, la priorité absolue de Labrune
L'autre possibilité qui reste dans l'air est cette même antenne dédiée à la Ligue 1, mais fabriquée par beIN Sports. Dans l'idéal, le diffuseur franco-qatarien pourrait offrir un montant fixe, pas forcément élevé, mais qui pourrait rassurer les clubs. Jusqu'ici, beIN Sports a fait beaucoup de promesses à la LFP sans les tenir. Et les derniers échos le concernant ne sont pas forcément très encourageants. Mais Vincent Labrune, le président de la Ligue, espère être en capacité d'obtenir une proposition ferme de beIN Sports, qui est sa priorité absolue depuis six mois.

Enfin, il existe la piste d'une ultime offre de DAZN, l'entreprise britannique désireuse se développer sur le marché français, qui vient de s'offrir les droits du basket français. Comme l'a révélé L'Equipe, elle a formulé, il y a très peu de temps, une offre de 400 millions d'euros annuels pour la Ligue 1, qui a été rejetée par la LFP. Mais DAZN n'a pas abandonné la partie et aux dernières nouvelles, cette option s'est réchauffée ces derniers jours. Selon nos informations, une offre de ce nouveau venu sur le marché français pourrait être présentée au CA. Le fonds CVC, qui a offert 1,5 milliard d'euros à la LFP contre 13 % de ses recettes commerciales à vie, entretient de bonnes relations avec DAZN et pousse dans ce sens.

L'état d'alerte est lancé

Alors que la Ligue 1 reprendra dans quelques semaines, le championnat n'a toujours pas de diffuseur... La question des droits tv est logiquement sur toutes les lèvres et l'inquiétude est énorme.

ds 2288

Les équipes de Ligue 1 reprendront (ou ont déjà repris pour certaines) très prochainement le chemin de l'entrainement. Pour l'instant, sans savoir qui aura l'honneur de diffuser leurs matchs. Et cela devient très problématique, surtout qu'un accord semble très loin d'être trouvé entre la Ligue de Football Professionnel et Canal+ voire beIN Sports. Il se dit que face à la situation, la LFP pourrait finir par créer son propre média. Du côté des présidents et directeurs sportifs des clubs de l'élite, on ne sait pas de quoi l'avenir sera fait. Forcément difficile pour recruter ou préparer son budget. Que ce soit au Stade de Reims ou au FC Nantes, on se prépare à tous les scenarii et on veut alerter sur la situation.

Une situation catastrophique

Ces dernières heures en conférence de presse, Franck Kita a en effet indiqué de son côté : « Je suis la situation très attentivement. On espère que le dénouement sera très positif. (…) C’est le cas pour tous les clubs français. Ça ne veut pas dire qu’on ne va pas recruter, ça ne veut pas dire qu’on sera pas ambitieux sportivement ». Comme dit plus haut, même son de cloche à Reims. Jean-Pierre Caillot a avoué que la baisse du montant CVC aura un impact sur le club champenois : « Je me considère dans les clubs qui pourront être en difficulté demain si les droits tv ne sont pas à la hauteur ». Mathieu Lacour, directeur général du Stade de Reims a lui poursuivi : « Une augmentation de budget ? Au regard du contexte actuel, non ». En espérant donc qu'une solution soit très vite trouvée, au risque de totalement déséquilibrer le championnat la saison prochaine, avec des clubs qui ne pourront pas se renforcer comme espéré. Et pendant ce temps, la LFP lance sa chaine en espérant tout de même que Canal+ se réveille pour éviter le fiasco.

Un Stade Rennais en chantier

Les joueurs du Stade Rennais ont effectué ce lundi 1er juillet leur retour sur les pelouses de la Piverdière, au milieu des travaux du futur centre d’entraînement. L’effectif va beaucoup bouger, mais le flou devrait se dissiper peu à peu. En attendant des recrues plus expérimentées sur la ligne arrière, Mohamed Jaouab revient. Abdelhamid Ait Boudlal, grand espoir du football marocain au poste de défenseur central, s’engage aussi.

ds 2283

Autour du terrain où les pros ont repris l’entraînement lundi 1er juillet, les grues et les tractopelles s’activent pour dessiner le futur centre d’entraînement de la Piverdière 2. L’image est un raccourci pratique pour décrire la situation sportive au Stade Rennais : attention, club en chantier(s).

À un mois et demi de la reprise de la L1, difficile de dire à quoi rassemblera le cru 2024-2025. Même si toutes les envies ne se matérialiseront pas forcément en autant de départs concrets (il y en a déjà trois avec Belocian, Rieder et Abline), le ravalement de façade sera vaste.

Présent ce lundi, Le Fée n’est pas encore parti. À Rennes comme ailleurs, difficile d’aller à l’encontre de la volonté d’un joueur quand un club d’ailleurs fait le forcing, ce qui est le cas de l’AS Rome.

Cela explique que le SRFC n’a pas fermé la porte. Mais le club a aussi rappelé au joueur qu’il comptait sur lui, et il va falloir que les Italiens mettent a priori plus que 20 millions d’euros, ce qui ne les réjouit guère.

Une deuxième offre, après les 15 millions d’euros refusés vendredi dernier, était attendue en ce début de semaine, et les négociations continuent.

Pistes déblayées en défense, discussions avec Kamara au milieu
On parle beaucoup des sorties, ce qui ne manque pas d’inquiéter certains fans : ils aimeraient qu’on parle aussi des entrées, comprendre le projet à venir. C’est bien connu : la nature a horreur du vide, et comme le flou demeure… mais c’est d’abord une question de timing.

Frederic Massara, qui a assisté lundi à la séance, en dira un peu plus très vite face aux médias. Peut-être dès cette semaine, alors que sa prise de poste officielle se fera le 10 juillet.

Depuis un gros mois, en lien étroit avec le coach Julien Stéphan et le président Olivier Cloarec, le nouveau directeur sportif fait chauffer le téléphone dans tous les sens pour dessiner le futur effectif.

Même si pas grand-chose ne filtre (c’est plutôt une bonne nouvelle pour les affaires), plusieurs pistes ont avancé dans le secteur défensif. Au milieu, Rennes recherche aussi un milieu box to box, qui correspond au profil de l’international finlandais Glen Kamara (28 ans).

Évoquée par l’Equipe, c’est une piste qui figure en bonne position sur la liste rennaise, selon nos informations. Même s’il n’y aurait pas encore de contact direct avec Leeds, son club en Championship (D2 anglaise).

Massara n’est pas venu à Rennes pour enfiler des perles
À ses interlocuteurs, Massara fait passer le message qu’il n’est pas venu à Rennes pour enfiler des perles, mais bien pour reconstruire une équipe compétitive à même de retrouver l’Europe dès 2025.

En attendant, il faut se contenter des têtes connues. Ce lundi, ils étaient une vingtaine autour du staff, avec Mohamed Jaouab, une presque recrue.

Le SRFC a activé sa clause de rachat auprès d’Amiens pour rapatrier le défenseur central marocain de 22 ans, auteur de 6 mois convaincant en Ligue 2. Il avait récupéré 400 000 euros dans la cession de Jaouab en janvier, en a déboursé environ 1 million pour le faire revenir. Jaouab, qui a signé jusqu’en 2028, devrait entrer dans la rotation future des centraux.

Abdelhamid Ait Boudlal, un autre jeune défenseur central marocain, va s’engager. Considéré comme un grand espoir au pays, cet international de 18 ans (1,90 m) arrive de l’Académie Mohammed VI et était surveillé par de nombreux clubs européens.

Une énorme liste d’attente pour arracher les derniers abonnements

La campagne d’abonnements pour la saison 2024-2025 du Stade Rennais a connu un très gros engouement. Le club, qui a limité à 16 000 son nombre d’abonnés et comptabilise 96 % de réabonnements, a enregistré une liste d’attente de plus de 12 000 demandes.

ds 2280

Malgré une dernière saison morose, le Stade Rennais devrait continuer à faire le plein dans les tribunes du Roazhon Park. L’engouement populaire ne se dément pas, si l’on se fie aux chiffres de la campagne d’abonnements 2024-2025.

Comme la saison passée, le SRFC a limité à 16 000 son nombre d’abonnés (grand public, associations, entreprises), le Roazhon Park comptant un peu plus de 29 000 places. L’idée reste de satisfaire aussi les demandes ponctuelles de billets.

Rennes aurait pu quasiment remplir son stade rien qu’avec des abonnés. Le club comptabilise 96 % de réabonnements, et a ouvert mercredi 26 juin la revente des abonnements restants. Il a reçu… 12 123 demandes !

Les premiers noms sur la liste d’attente ont été contactés par mail ou sms, et avaient 48 heures pour confirmer leur engagement. À défaut, leur place est remise à la vente pour les personnes suivantes sur la liste.

Des priorités d’achat sur certains matchs seront proposées au cours de la saison à l’ensemble des personnes qui n’auraient pas eu la possibilité de bénéficier d’un abonnement, et qui sont inscrites sur la liste d’attente.

Labrune, Kita, Nicollin, des révélations sidérantes

La mission d'information sur le fonctionnement économique du football français ne se terminera qu'en septembre, mais déjà, un amateurisme incroyable est dénoncé en haut lieu, car il pourrait coûter très cher au football professionnel français.

ds 2270

La mission d’information lancée au Sénat sur la financiarisation du football français continue d’avancer et se conclura en septembre. De nombreuses personnalités du football français ont été entendues, et cela va continuer prochainement. Mais une première tendance est révélée par Michel Savin, sénateur de l’Isère et rapporteur de cette mission d’information, dont il a bien voulu se confier à L’Equipe. Et ce qui ressort de cette interview, c’est la facilité avec laquelle les présidents des clubs français ont confié sans trop regarder leur avenir financier à Vincent Labrune, et ont fermé les yeux pour approuver l’arrivée de CVC sur le très long terme pour empocher rapidement une somme d'argent. Un manque de professionnalisme presque aux yeux du sénateur de l’Isère, qui va demander des nouvelles explications aux intéressés, comme Waldemar Kita de Nantes ou Louis Nicollin de Montpellier, sur cette gestion à hauts risques et qui se retourne actuellement contre eux.

"Mercredi encore, les présidents Kita et Nicollin nous disaient qu'ils n'ont pas pris connaissance du pacte financier et du plan d'affaires de la société commerciale, alors que Vincent Labrune nous a affirmé que tous les présidents avaient eu connaissance de ces documents. Qu'autant d'argent soit entre les mains de responsables qui ne connaissent pas ou ne s'intéressent pas à ces éléments, cela nous interpelle. Tout comme le fait qu'ils fassent aveuglément confiance à quelques personnes. J'ai beaucoup de respect pour messieurs Kita et Nicollin car c'est leur argent personnel qu'ils investissent dans leur club mais il y a des choses qui nous semblent surprenantes", laisse ainsi entendre Michel Savin, pour qui les clubs n’ont absolument pas regardé les conséquences et ont laissé la Ligue signer avec CVC pour obtenir rapidement de l’argent en cash, sans se soucier du long terme.

Ils n’ont "pas fait attention" au salaire de Labrune
Un comportement assez déroutant pour le sénateur, pas loin de penser que les présidents de Ligue 1 ont signé sans regarder juste pour avoir l’argent. "Quand le Sénat a été amené à se prononcer sur la création de la société commerciale en 2022, notre question était de savoir si cela serait bénéfique pour le foot français. On nous avait dit que sa création avec l'arrivée de CVC allait amener de la compétence, notamment sur les droits télé. Or les présidents que l'on a vus n'ont pas la même vision, eux disent que leur priorité était l'apport de financements dans une situation d’urgence (…) Les clubs semblent avoir accordé une confiance excessive à la Ligue et ils ne sont pas autour de la table avec CVC au sein de la société commerciale, il n'y a que des représentants de la Ligue et de CVC. Quel est le pouvoir de la Ligue ?", s’interroge le rapporteur de la mission d’information, qui termine sur le salaire de Vincent Labrune qui est pour lui totalement disproportionné. Surtout qu’un parachute doré est prévu même s’il perd les prochaines élections, sans avoir démission ou avoir été remercié.

"Dans la mesure où il touche 1,2 M€ de salaire (annuel) et 1,5 M€ de prime correspondant à l'accord avec CVC soit 2,7 M€, ça lui ferait un parachute de 5,4 M€ à la charge de la Ligue. Quand on évoque ces chiffres avec les présidents, ils disent qu'ils n'ont pas fait attention à cet aspect et que Labrune a bien travaillé. Le président de la Ligue s'est engagé à mettre ce point à l'ordre du jour du prochain conseil d’administration. Quand on a voté le texte de la société commerciale notre objectif était qu'il serve les intérêts financiers des clubs et pas ceux des banques, des cabinets d'avocats ou de quelques dirigeants de la Ligue. 37,5 M€ de commissions ont été versés quand même", a souligné Michel Savin, qui conclue en n’hésitant pas à laisser entendre que les présidents de Ligue 1 ont fait preuve d’un amateurisme assez sidérant à ses yeux : "Les présidents de club ont des réussites professionnelles exceptionnelles pour certains, mais ils font confiance à des gens qui prennent des décisions potentiellement très lourdes pour eux, sans avoir de véritable contrôle. Une partie des présidents auditionnés n'a rien vérifié par excès de confiance".

Nouvelle donne à Rennes avant d'attaquer une saison sans Europe

Quelques joueurs rennais ont repris jeudi pour préparer un nouvel élan, avec Frederic Massara pour retoucher un effectif appelé à être bouleversé. Belocian et Rieder sont partis, Enzo Le Fée est ciblé par l'AS Rome.
ds 2266

En attendant de rentrer en janvier dans un tout nouveau bâtiment, une dizaine de joueurs rennais ont retrouvé jeudi la Piverdière et ses travaux, et c'est aussi un nouveau chantier qui commence après le déclassement de la saison passée (10e en L1). Sans l'Europe au programme, donc, pour la première fois depuis 2018, mais toujours en point de mire. Beaucoup de choses ont changé depuis fin mai. Au-delà d'un conseil d'administration réformé avec l'entrée de deux petits-fils du propriétaire François Pinault, le changement majeur a bien sûr été le départ du directeur technique Florian Maurice après quatre ans à Rennes et six mois après Bruno Genesio.

Pour lui succéder, Rennes a pu attirer le Franco-Italien Frederic Massara, 55 ans, qui a oeuvré dans le recrutement à Palerme, à l'AS Rome et à l'AC Milan. Officiellement, il doit prendre ses fonctions le 10 juillet mais il est déjà à l'oeuvre sur la reconstruction avec Julien Stéphan, qui avait prolongé en mars jusqu'en 2026. Jusque-là, ce sont surtout les départs qui résonnent. Rennes a cédé deux éléments d'avenir, Jeanuël Belocian (Bayer Leverkusen, près de 20 M d'euros) et Fabian Rieder (à l'Euro avec la Suisse, prêté avec option d'achat de l'ordre de 15 M d'euros au VfB Stuttgart), et Nantes discute toujours avec son voisin pour récupérer Matthis Abline (21 ans, 2026).

Priorité au renouvellement de la défense
D'autres s'interrogent sur leur avenir à Rennes sans l'Europe ou risquent d'être courtisés, d'Arnaud Kalimuendo à Martin Terrier en passant par Adrien Truffert, Amine Gouiri, Benjamin Bourigeaud et bien sûr son frère Désiré, attendu comme la plus forte vente de l'été rennais. Après avoir refusé de le céder à Francfort en janvier, Rennes ne bloquera pas Kalimuendo en cas de belle opportunité. Un départ est aussi la tendance pour le latéral droit Lorenz Assignon (24 ans, 2027).

Et si la volonté de Rennes est de s'appuyer sur Enzo Le Fée, l'ancien milieu lorientais, recruté il y a un an pour 20 M d'euros, est ciblé par l'AS Rome de Florent Ghisolfi, qui pourrait passer prochainement à l'offensive. Du côté des arrivées, ça semble très calme mais ça s'active en coulisses pour renouveler en priorité la 9e défense de L1 la saison passée.

En attendant, Stéphan a donc retrouvé hier une dizaine de joueurs (Steve Mandanda, Gauthier Gallon, Warmed Omari, Mahamadou Nagida, Lorenz Assignon, Baptiste Santamaria, Enzo Le Fée, Azor Matusiwa, Ludovic Blas, Benjamin Bourigeaud, Martin Terrier et Mathis Lambourde, plus quelques jeunes de la réserve) pour une batterie de tests physiques, avant la reprise terrain lundi. D'autres sont attendus plus tard, notamment ceux qui sont encore à l'Euro (Theate, Yildirim) ou qui préparent les JO (Kalimuendo, D. Doué, Truffert), s'ils sont encore rennais d'ici là.

Un géant mondial surgit pour les droits tv

Apple s'intéresserait de près aux droits TV internationaux de la Ligue 1 pour la saison prochaine.

ds 2279

Si la LFP n'a toujours pas trouvé de diffuseur pour les droits TV de la Ligue 1 en France sur la période 2024-2029 à un peu moins de deux mois du début du prochain exercice, un géant mondial s'intéresserait aux droits TV internationaux du championnat, selon les informations de RMC Sport. Il s'agit d'Apple.

Contact établi entre Apple et la LFP
D'après nos confrères, la firme américaine voudrait acquérir les droits des rencontres de Ligue 1, pour un ensemble de territoires dont les États-Unis, et aurait déjà échangé en ce sens avec la Ligue, qui devrait, on l'imagine, se frotter les mains de l'arrivée de ce géant. Cependant, des questions se poseraient à l'heure actuelle quand à savoir si Apple pourra trouver le business-plan dans les temps.

Vincent Labrune retire 5 euros

Le bras de fer continue pour les droits TV, et le sujet de la création de la chaine 100% L1 a été abordé. Le prix de l'abonnement pourrait déjà faire l'objet d'un réajustement.

ds 2261

Sur tous les fronts en ce moment, Vincent Labrune a du répondre aux sénateurs qui étudient en commission la financiarisation du football français. Un timing pas forcément excellent pour le dirigeant de la LFP, qui est déjà sous pression avec l’attribution des droits TV, sur lesquels les clubs de Ligue 1 comptent beaucoup pour leur avenir. A cette occasion, parmi les nombreux sujets évoqués, le fait que la Ligue soit décidée à lancer sa propre chaine est aussi un sujet délicat. Ce n’était clairement pas ce qui était prévu à la base avec l’appel d’offres, mais le fait que Canal+ ne fasse aucun pas vers un rapprochement et que les autres propositions étaient très basses, la chaine 100% L1 pourrait bien voir le jour à un mois et demi de la reprise du championnat.

Un tarif revu à la baisse ?

Un projet qui ne convainc pas grand monde si ce n’est Vincent Labrune. Coup de bluff ou pas, l’ancien président de l’OM est persuadé que cela permettra de dégager des bénéfices intéressants sur la durée et qui permettront aux clubs français d’éviter la débandade. Cela reste à voir car la LFP table sur plus d’un million d’abonnés très rapidement, et jusqu’à 3 millions dans les années à venir. Et tout cela pour un coût de 30 euros par mois qui a fait bondir les observateurs. Interrogé à ce sujet, Vincent Labrune a laissé ouvert la porte pour une rectification en ce qui concerne le tarif, expliquant que ce prix-là faisait partie d’une étude, et qu’une hypothèse de travail sur un abonnement à 25 euros par mois était aussi dans les cartons. Un petit geste qui ne changera pas le fond du problème, mais qui démontre que le prix de l’abonnement pourra être un élément crucial dans le succès de la chaine 100% Ligue 1 si celle-ci venait vraiment à voir le jour.

Une femme meurt percutée par une trottinette, le conducteur est un joueur du Stade Rennais

Une femme est morte à Rennes ce lundi 24 juin après avoir été percutée par une trottinette une semaine plus tôt. Selon la presse régionale, le conducteur et le passager de la trottinette sont de jeunes footballeurs du Centre de formation du Stade Rennais.
ds 2260b

Une femme de 51 ans, heurtée par une trottinette électrique à Rennes le 18 juin, est décédée lundi matin, a-t-on appris auprès du parquet de Rennes.

La victime avait été renversée sur une vaste avenue du centre de Rennes où les voies routières sont situées de part et d’autre d’une esplanade enherbée pour partie et occupée notamment par des terrasses de cafés et de restaurants.

L’accident s’est produit "sur la partie non routière de cet espace", a précisé le procureur de la République Philippe Astruc, confirmant des informations de la presse régionale.

Pas de traces d’alcool ou de stupéfiants
"Le conducteur, né en janvier 2006, a été entendu ainsi que le passager", selon lui. Les tests alcool et stupéfiant "se sont révélés négatifs", a indiqué le magistrat, ajoutant qu’une enquête pour homicide involontaire avait été ouverte.

Selon Philippe Astruc, la victime était "organisatrice de festival". Le conducteur et le passager de la trottinette sont de jeunes footballeurs du Centre de formation du Stade Rennais, selon la presse régionale.

Au Stade Rennais, une rentrée en petit comité

Les Rennais retrouvent le chemin de la Piverdière ce jeudi pour une batterie de tests physiques avant la reprise terrain lundi.
ds 2257

Dixièmes de Ligue 1 la saison passée, les Rennais retrouvent le chemin de la Piverdière ce jeudi pour des tests physiques avant la reprise terrain prévue lundi. Julien Stéphan disposera d'un petit groupe de joueurs pour commencer. Sont attendus Steve Mandanda, Gauthier Gallon, Warmed Omari, Mahamadou Nagida, Lorenz Assignon, Baptiste Santamaria, Enzo Le Fée, Azor Matusiwa, Ludovic Blas, Benjamin Bourigeaud, Martin Terrier et Mathis Lambourde, plus quelques jeunes de la réserve.

Jeanuël Belocian (Bayer Leverkusen) et Fabian Rieder (à l'Euro avec la Suisse, prêté avec option d'achat au VfB Stuttgart) ne sont plus rennais et Arthur Theate (Belgique) et Bertug Yildirim (Turquie) sont à l'Euro en Allemagne. Arnaud Kalimuendo, Adrien Truffert, Désiré Doué (France), Ibrahim Salah (Maroc) et Wilson Samaké (Mali) préparent les JO, Jérémy Jacquet l'Euro U19 et d'autres joueurs ont des vacances en plus après avoir étiré la saison avec leur sélection en juin : Guéla Doué (Côte d'Ivoire), Christopher Wooh (Cameroun), Amine Gouiri (Algérie), Matthis Abline (tournoi de Toulon), Grégory Lembet (Centrafrique) et Alidu Seidu (Ghana).

Quant au gardien Dogan Alemdar, il sera absent de longs mois après avoir été victime d'une rupture du ligament croisé antérieur genou gauche dimanche avec la sélection turque.

Deux jeunes joueurs Rennais provoquent un accident mortel

Triste nouvelle qui nous vient de Bretagne et plus précisément de Rennes. Le mardi 18 juin une femme de 50 ans avait été renversée par deux adolescents en début de soirée du côté du mail François Mitterrand dans la ville de Rennes. Heurtant le sol et perdant connaissance, cette femme a été intubée et transportée au CHU Pontchaillou comme l’avait révélé Le Télégramme.

ds 2260a

Les deux jeunes impliqués sont des joueurs du centre de formation du Stade Rennais et ont été choqués et pris en charge psychologiquement par le club suite à cet accident. La victime dont le pronostic vital était engagé est finalement décédée ce lundi comme le rapporte le quotidien régional. Une enquête pour homicide involontaire est en cours alors que les tests d’alcools et de stupéfiants étaient négatifs.

Massara lance les soldes du Stade Rennais

Rien qu’en vendant ses talents estampillés la Piverdière, le Stade Rennais a l’ambition de s’autofinancer au Mercato.

ds 2259

S’il a débarqué au Stade Rennais pour y signer un Mercato 2024 ambitieux, Frédéric "Ricky" Massara va quand même devoir vendre pour plus de 100 M€ pour rentrer dans les clous imposés par l’actionnaire François Pinault mais, selon Ouest-France, cela devrait plutôt bien se passer et la somme à récolter pourrait quasiment l’être qu’avec la cession des pépites formées à la Piverdière.

Le pactole grâce à la famille Doué
En effet, en plus des 20 M€ récupérés sur Jeanüel Belocian au Bayer Leverkusen, Rennes espère vendre Désiré Doué (PSG ?) pour au moins 50 M€. S’il ne prolonge pas son bail qui arrive à échéance en juin 2025, Guela Doué partira également (RB Leipzig ?). Alors qu’Adrien Truffert a un bon de sortie tout comme Matthis Abline et Lorenz Assignon, dont la porte ne s’ouvrira pas à moins de 10 M€ par tête. La vague de départs – qui touche aussi certains cadres (Bourigeaud, Terrier, Kalimuendo, Gouiri) – pourrait encore s’étendre sur Warmed Omari.

Lambourde seule pépite sans bon de sortie ?
En revanche, et même s’il est sollicité par Aston Villa, Mathis Lambourde (18 ans) n’aura pas de bon de sortie cet été. Sous contrat jusqu’en juin 2026, l’enfant des Lilas devrait avoir sa chance la saison prochaine après une saison au temps de jeu famélique chez les pros (17 minutes, 3 apparitions).

Championnat des Tribunes 2023/2024

À l’issue des jeux concours récompensant l’engagement des supporters sur les réseaux sociaux et les meilleurs tifos de la saison, l’édition 2023/2024 du Championnat des Tribunes de Ligue 1 est officiellement terminée, avec la victoire du Paris Saint-Germain.
ds 2274

Le Paris Saint-Germain, deuxième la saison passée, est lauréat de cette édition 2023/2024 du Championnat des Tribunes avec 533 points, devant le RC Lens (470 points). Champion la saison passée, l’Olympique de Marseille complète le podium avec 456 points. Juste derrière, l’Olympique Lyonnais finit aux portes du podium en ayant obtenu 412 points, suivi de près par le Racing Club de Strasbourg Alsace (405 points).

Sur l’ensemble de la saison et de façon identique à l’édition précédente, le RC Lens, le RC Strasbourg Alsace et l’Olympique de Marseille sont les clubs les mieux classés en termes d’ambiance dans leurs stades respectifs. Côté affluences, les deux premiers cités réalisent également les meilleures performances et remportent le maximum de points possibles, suivis de près par le Paris Saint-Germain, le Stade Brestois 29 (16e du classement général) et le Stade Rennais FC (6e).

S.G.S.B.

SGSB

Boutique de Mumbly

Boutique

Cantine de Mumbly

Cantine

Hébergé par

Reglyss.bzh

Free Joomla templates by Ltheme