• ds_1655.jpg
  • ds_1172.jpg
  • ds_0582.jpeg
  • ds_0579.jpeg
  • ds_1480.jpg
  • ds_2224.jpg
  • ds_0905.jpg
  • ds_1070.jpg
  • ds_0368.jpg
  • ds_1531.jpg
  • DS_0115.jpg
  • ds_2195.jpg
  • ds_1774.jpg
  • ds_0302.jpg
  • DS_0063.jpg
  • ds_1347.jpg
  • DS_0067.jpg
  • ds_0384.jpg
  • ds_1037.jpg
  • ds_1218.jpg
Amical

13 Juillet 2024

Découvrez le groupe Rouge et Noir pour le stage à Dinard . Gauthier Gallon Geoffrey Lembet Steve Mandanda Mathys Silistrie Abdelhamid Ait Boudlal Lorenz Assignon Rayan Bamba Guela Doué Jonathan Do...

Actualité

13 Juillet 2024

La LFP est toujours en discussions pour trouver qui sera le prochain diffuseur de la Ligue 1. Parmi les propositions, une d’entre elles a tout de même l’air de se démarquer, celle de DAZN. Une...

Mercato

13 Juillet 2024

Lorenz Assignon plus que jamais sur le départ. Sous contrat avec le Stade Rennais jusqu’en 2027, le défenseur droit de 24 ans, prêté à Burnley en seconde partie de saison, attire l’attention de l’AS...

Mercato

12 Juillet 2024

Alors que le Stade Rennais devrait enregistrer sa première recrue la semaine prochaine, le mercato des Rouge et Noir continue de s’agiter dans le sens des départs. Sans surprise, Désiré Doué suscite...

Mercato

12 Juillet 2024

Très intéressé par l’espoir rennais de 19 ans Désiré Doué, le Bayern Munich a envoyé une première proposition autour de 35 M€ bonus compris, refusée par le club breton . Les jeunes talents français...

Actualité

12 Juillet 2024

Lors du collège de L1 samedi dernier, des présidents de club ont pointé les coûts de fonctionnement de la Ligue de football professionnel. Le sujet sera de nouveau abordé vendredi . Même si elles...

Actualité

11 Juillet 2024

Le football français est plongé dans une crise sans précédent et son président Vincent Labrune est dans la tourmente alors qu’aucun contrat de droits TV n’a été signé à un mois de la reprise de la...

Anciens

10 Juillet 2024

S’il n’a pas mentionné son futur club et que l’AS Roma n’a pas encore annoncé la signature, Enzo Le Fée a officialisé, ce mercredi 10 juillet, son départ du Stade Rennais . Ce n’était plus un secret...

Actualité

09 Juillet 2024

Le nouveau directeur sportif de Rennes, Frédéric Massara, a indiqué mardi craindre que l'incertitude persistante sur les droits de retransmission de la Ligue 1 ne devienne sportivement dramatique...

Actualité

09 Juillet 2024

À un peu plus d’un mois du début du championnat de Ligue 1 de football, le nouveau directeur sportif du Stade Rennais a assuré que "l’équipe sera forte", avec "l’Europe" pour objectif, rappelle la...

Actualité

09 Juillet 2024

La Ligue 1 n'a toujours pas trouvé de solutions concernant l'acquisition de ses droits TV. Une crise sans précédent qui pourrait provoquer des sacrifices importants . Alors que la reprise de la...

Actualité

08 Juillet 2024

Frédéric Massara, récemment nommé à la tête du Stade Rennais, a partagé ses ambitions pour le club breton . L’ancien directeur sportif de l’AC Milan a souligné son engagement à aider le club à...

Actualité

08 Juillet 2024

Décevant dixième de la Ligue 1 édition 2023-2024 et donc non qualifié pour l'Europe, le Stade Rennais FC visera mieux, et même beaucoup mieux la saison prochaine. Dans un long entretien accordé au...

Actualité

08 Juillet 2024

Nouveau dirigeant du Stade Rennais, Frédéric Massara s’est longuement exprimé sur le nouveau projet rennais, ce lundi soir . Pour les médias du club, l’ancien directeur sportif de l’AC Milan a...

Actualité

08 Juillet 2024

Frederic Massara (55 ans), nouveau directeur sportif du Stade Rennais FC, a accordé un long entretien au site officiel du club breton, ce lundi soir. Passé par l'AC Milan, le nouvel homme fort du...

Mercato

08 Juillet 2024

Le Mercato estival a commencé depuis près d’un mois et le Stade Rennais n’a pas enregistré un grand nombre d’arrivants au sein de son effectif. La prochaine prise de fonction de Frédéric Massara...

Mercato

08 Juillet 2024

Avec bientôt plus de 50 M€ de joueurs vendus, le Stade Rennais va pouvoir amorcer la phase 2 de son intersaison : l'arrivée de ses premières recrues . Enzo Le Fée en partance pour l’AS Rome contre...

Mercato

08 Juillet 2024

Chelsea est très intéressé par un jeune joueur à fort potentiel de Rennes. Les Blues en ont même fait leur priorité de l'été . A seulement 19 ans, Désiré Doué s'impose comme un des plus grands...

Un Rouge et Noir sous le feu des critiques

Durant cette période de transfert, l’Euro en Allemagne bat son plein. Une compétition internationale où certains joueurs du Stade Rennais sont grandement exposés. C’est notamment le cas de Fabian Rieder qui est l’auteur d’une très bonne phase de poule avec la sélection suisse. Pour un autre cadre de Julien Stéphan, le constat est tout autre.

ds 2278

L’annonce de l’arrivée de Frédéric Massara à la tête du recrutement du Stade Rennais n’a pas encore eu le rendement escompté. Hormis la rumeur Georges mikautadze, sollicité par plusieurs pensionnaires de Ligue 1, quelques bruits de couloir annonçait un intérêt des Rouge et Noir pour Moise Kean en cas de départ d’Arnaud Kalimuendo. Rien de bien concret du côté de la capitale bretonne qui, à l’inverse, a accusé un premier départ dans ses rangs, celui de Fabian Rieder. L’international suisse vient d’être prêté avec option d’achat de 15 millions d’euros au VfB Stuttgart. Une grosse perte pour Julien Stéphan concernant un joueur qui a très peu été utilisé tout au long de la saison passée et qui est en train de tirer son épingle du jeu avec la sélection suisse à l’Euro. Titularisé d’entrée face à l’Allemagne lors du dernier match de la Suisse, Fabian Rieder a réalisé une partition quasiment parfaite et s’apprête à défier l’Italie en 8ème de finale. Hier soir, les regards des observateurs bretons étaient braqués sur la prestation d’un de leurs protégés.

Theate pas à la fête avec la Belgique
Future adversaire de l’équipe de France en 8ème de finale de l’Euro, la sélection belge n’a guère impressionné depuis le début de la compétition, bien au contraire. Auteurs d’un triste 0 à 0 face à l’Ukraine pour leur dernier match de poule, les coéquipiers de Kevin De Bruyne ne se sont pas transcendés pour arracher la victoire ce mercredi. Une prestation sans vie qui a notamment récolté les sifflets du public belge à l’issue de la rencontre. Arthur Theate, non titulaire lors du premier match de la Belgique face à la Slovaquie, était présent lors des deux dernières rencontres dans le onze de départ de Domenico Tedesco. Même si sa prestation était encourageante face à la Roumanie avec une victoire 2 à 0 à la clé, on ne peut pas en dire autant de sa prestation d’hier. Pas exempt de tout reproche sur plusieurs interventions, Arthur Theate a également concédé quelques déchets techniques en cours de rencontre. Naturellement, il est difficile de se mettre en évidence pour Arthur Theate au sein d’une sélection belge en manque criant d’inspiration depuis le début de l’Euro.

Face à la France, Arthur Theate et ses partenaires devront se métamorphoser pour tenir tête aux finalistes de la dernière Coupe du Monde.

Après son frère Guela, la FIF veut tout faire pour convaincre Désiré Doué à rejoindre les éléphants

La Fédération Ivoirienne de Football (FIF) est déterminée dans sa politique des binationaux afin de rejoindre la sélection nationale.

ds 2037

Après Guela Désiré qui a rejoint les éléphants lors de la fenêtre FIFA en mars dernier, la FIF veut se donner tous les moyens pour s’attirer les faveurs de son frère Désiré Doué, qui, lui aussi, évolue au Stade Rennais en France.

Le président de l’Instance, Yacine Idriss Diallo, l’a affirmé sur les antennes d’une télévision locale (Ndrl : NCI) lors d’une intervention le lundi 1?? avril 2024.

 On va tout faire pour donner à Désiré Doué l’envie de nous rejoindre, a-t-il déclaré, sans donner les détails de son opération séduction.

Reste désormais à savoir si Désiré Doué qui disputera les Jeux Olympiques (JO) de Paris 2024 avec les U23 de la France, acceptera de rejoindre les éléphants après la compétition.

Amine Gouiri quitte les Fennecs et revient au Stade Rennais

Le joueur du Stade Rennais et de la sélection algérienne Amine Gouiri a pris la décision de quitter le rassemblement des Fennecs comme a annoncé la Fédération algérienne de football.
ds 2019

Auteur de son premier but avec l’Algérie contre la Bolivie (3-2) vendredi en match amical, l’attaquant de Rennes Amine Gouiri (24 ans, 5 sélections et 1 but) a été officiellement autorisé à quitter le rassemblement des Fennecs ce samedi en raison d’un empêchement familial.

« Le sélectionneur national, M. Vladimir Petkovic a autorisé le joueur Amine Gouiri à quitter le stage de l’équipe nationale, qui se poursuit au centre technique national de Sidi Moussa. Le sociétaire du Stade Rennais a quitté ses coéquipiers ce samedi pour rentrer chez lui en France, en raison d’un empêchement familial », peut-on lire dans un communiqué de la Fédération Algérienne de Football. L’ancien Lyonnais va donc rater la rencontre de son pays contre l’Afrique du Sud mardi.

On a envie de rendre fiers les français lors des jeux olympiques

Le défenseur du Stade Rennais a été sélectionné par Thierry Henry pour participer aux deux matchs amicaux contre la Côte d'Ivoire et les États-Unis, prévus pour les 22 et 25 mars. Lors d'un entretien avec Franceinfo, il a évoqué son désir de participer aux Jeux Olympiques.

ds 2004

Adrien Truffert aux JO ? Dans un entretien accordé à Franceinfo ce jeudi 21 mars, le latéral breton est revenu sur sa présence pour, la première fois, dans le groupe de Thierry Henri pour affronter la Côte d'Ivoire et les Etats-Unis. Il a évoqué son envie de faire partie du groupe final pour ces Jeux Olympiques : "Représenter son pays est un honneur immense. Pour tout athlète, quelle que soit la compétition, les Jeux Olympiques sont d'une importance capitale dès lors qu'il s'agit de défendre les couleurs de sa nation. C'est un désir ardent de participer. Et représenter la France, c'est l'expérience la plus magnifique qui soit".

Représenter son pays, c'est beau
Adrien Truffert a déjà connu l'équipe de France A avec laquelle il a honoré une sélection (septembre 2022). Le Rennais s'est dit "conscient des progrès à faire" pour y retourner et a insisté sur l'importance qu'il accorde aux JO : "Bien sûr que ça me ferait plaisir de participer aux JO ! J'aurais tort de dire le contraire. Comme je l'ai dit, représenter son pays, c'est beau. Encore plus en France. On a envie de rendre fiers les Français. Mais il y a énormément de paramètres qui vont rentrer en compte, que je ne peux pas maîtriser." Avant de rejoindre cette liste finale, Adrien Truffert devra se mesurer au PSG en demi-finale de la Coupe de France et lutter pour une place européenne avec le Stade Rennais.

Une décision incompréhensible prise lors de la trêve ?

Alors que le Stade Rennais s’est imposé face à l’Olympique de Marseille (2-0) le week-end dernier, la trêve internationale a débuté hier matin. Pour les Rouge et Noir, une décision prise par un certain Didier Deschamps est perçue comme incompréhensible.

ds 2000

L’année 2024 continue de sourire aux Rennais.

L’équipe la plus en forme du championnat français en 2024 continue sa folle remontée au classement en étant aujourd’hui à seulement 3 points de l’Europe.

Et pour beaucoup, cette forme aurait pu permettre à l’un des cadres du groupe breton d’être récompensé.

Mauvais choix

En effet pour beaucoup, et notamment les supporters rennais, Benjamin Bourigeaud aurait mérité d’être sélectionné en Équipe de France pour le rassemblement du mois de mars. D’autant plus après l’absence d’Antoine Griezmann, contraint de faire forfait, et qui a été remplacé par Matteo Guendouzi. Un profil bien différent de celui du numéro 7 de l’Atlético Madrid.

Au vu de sa forme, le capitaine de Rennes n’aurait clairement pas volé sa place dans la liste de Didier Deschamps. Cette saison, il est le 4ème joueur français le plus décisif toutes compétitions confondues (club et sélection compris) avec 13 buts et 8 passes décisives. Il a donc été décisif sur 21 buts de son équipe. Seuls Kylian Mbappé (58), Antoine Griezmann (29) et Olivier Giroud (26) font aujourd’hui mieux : mais il s’agit de trois joueurs internationaux.

Le numéro 14 des Rouge et Noir fait aussi bien que Marcus Thuram, et même mieux que Randal Kolo-Muani (18), sélectionnés tous les deux en Bleus.

Une véritable injustice pour certains de le voir passer cette trêve internationale du côté de la Bretagne.

Benjamin Bourigeaud devra pour le moment se contenter de la très belle soirée qu’il a vécu au Roazhon Park dimanche dernier face à l’OM. Une rencontre où le joueur a fêté sa 300ème avec le Stade Rennais. Mais son histoire chez les Rouge et Noir n’est pas finie.

Arnaud Kalimuendo, Adrien Truffert et Désiré Doué en route pour les Jeux olympiques de Paris ?

Ce jeudi, Thierry Henry, le sélectionneur de l'équipe de France olympique, a annoncé la première liste U23, la catégorie d'âge qui pourra disputer les Jeux olympiques de Paris cet été. Trois joueurs du Stade Rennais y figurent : Adrien Truffert, Désiré Doué et Arnaud Kalimuendo.

ds 1978

Le tournoi de football masculin des Jeux olympiques de Paris approche (du 24 juillet au 9 août 2024) et la première liste dite "olympique" composée de joueurs nés à partir du 1er janvier 2001, dite sélection U23, a été dévoilée ce jeudi par le sélectionneur Thierry Henry. Trois joueurs du Stade Rennais ont été convoqués pour les deux matchs amicaux du mois de mars face à la Côte d'Ivoire le 22 mars et aux États-Unis le 25 mars : Adrien Truffert, Désiré Doué et Arnaud Kalimuendo. Formés à Rennes, le Vannetais Georginio Rutter (Leeds) et Andy Diouf (Lens) sont également présents.

Une convocation qui place le cadet des frères Doué, Truffert et Kalimuendo en bonne position pour être à Paris cet été et vivre l'expérience olympique, même si leurs performances en club d'ici là seront évidemment scrutées par leur sélectionneur avant la liste finale, qui comportera 18 noms seulement contre 23 actuellement.
C'est donc loin d'être fait. Le tournoi de football aux Jeux olympiques n'étant pas considéré comme une date FIFA, ils devront aussi obtenir l'autorisation du Stade Rennais pour participer aux Jeux. Pour Paris, Thierry Henry aura enfin la possibilité de sélectionner trois joueurs de plus de 23 ans, ainsi que des joueurs actuellement en équipe de France A et nés après le 1er janvier 2001 (comme Eduardo Camavinga par exemple) qui ne joueraient pas l'Euro ou souhaiteraient enchaîner les deux compétitions.

Première convocation avec la Côte d'ivoire pour Guéla Doué

Guéla Doué, le jeune latéral du Stade Rennais, a été convoqué pour la première fois de sa carrière avec la sélection nationale de Côte d'Ivoire.

ds 1979

Guéla Doué, première ! Ce lundi 11 mars, le jeune latéral droit du Stade Rennais a été convoqué pour la première fois de sa carrière par la Côte d'Ivoire. Le sélectionneur des champions d'Afrique en titre a effectivement décidé de compter sur le joueur de 21 ans pour la trêve internationale de mars, durant laquelle des matchs amicaux face au Bénin (23/03) et à l'Uruguay (26/03). Le Rennais aux 17 matchs de Ligue 1 cette saison est appelé pour pallier le forfait de Serge Aurier. Dans cette liste faisant logiquement la part belle aux champions d'Afrique en février dernier, d'autres joueurs évoluant en France sont convoqués : le gardien de but Yahia Fofana (Angers), le défenseur Wilfried Singo (AS Monaco) et les attaquants Jérémie Boga (Nice) et Oumar Diakité (Reims).

Le message d’Amine Gouiri après son forfait pour la CAN

Après l'annonce de son forfait ce lundi, Amine Gouiri a posté un message sur son compte Instagram.

ds 1820

Le message d'Amine Gouiri après son forfait avec l'Algérie pour la CAN
Forfait pour la CAN en Côte d’Ivoire avec l’Algérie, Amine Gouiri a posté un message sur Instagram ce lundi : "À tous les supporters algériens et plus généralement le peuple algérien, je n’aurais jamais voulu écrire ces lignes, mais je dois malheureusement déclarer forfait pour la CAN avec l’équipe nationale d’Algérie. Un vrai crève-cœur pour moi, qui était impatient de disputer cette compétition et de représenter mon pays. Je serai désormais le premier supporter des Fennecs, je suis sûr qu’ils rendront fier notre peuple."

Amine Gouiri jouera pour l’Algérie et pourrait manquer plusieurs rencontres

Amine Gouiri a annoncé ce mardi soir son intention de poursuivre sa carrière internationale avec l’Algérie. Passé par toutes les sélections jeunes avec la France, l’attaquant du Stade Rennais devrait donc participer à la Can en 2024 et manquer plusieurs rencontres.

ds 1552

Florian Maurice et Bruno Génésio ne l’avaient sûrement pas vu venir cet été lors du mercato estival. En annonçant sa décision ce mardi soir de rejoindre la sélection algérienne, Amine Gouiri devient un candidat plus que crédible pour faire partie de la liste de Djamel Belmadi, le sélectionneur des Fennecs, lors de la Coupe d’Afrique des nations 2024.

Absent 7 matches ?
L’attaquant des Rouge et Noir, qui est passé par toutes les sélections jeunes de l’équipe de France mais dont l’avenir avec les A semblait plus que compromis à moyen terme, pourrait donc manquer jusqu’à sept matches (4 en championnat, 3 en Coupe de France) si l’Algérie allait jusqu’en finale de la compétition, qui se déroulera du 13 janvier au 11 février en Côte d’Ivoire.

Ces dernières semaines, l’homme de 23 ans, né à Lyon de parents algériens, avait fait planer le doute. Il pourrait donc connaître son premier rassemblement dès le mois de novembre.

Sur X (anciennement Twitter), Gouiri a assuré que ses années passées en Bleu "resteront à jamais gravées" en lui.

Arnaud Kalimuendo se blesse avec l’équipe de France espoirs

L’attaquant du Stade Rennais Arnaud Kalimuendo, qui était titulaire contre la Slovénie ce lundi 11 septembre avec l’équipe de France espoirs, s’est blessé à la cuisse droite en fin de première période. Au vu des images, un claquage est à craindre (et donc une absence de plusieurs semaines) pour le numéro 9 de Rennes. Gouiri se pose en recours, et le Turc Yildirim devrait avoir rapidement sa chance, alors que le SRFC reçoit Lille samedi pour le retour de la Ligue 1.

ds 1523

C’est un coup dur pour le joueur et le Stade Rennais. Aligné par Thierry Henry ce lundi avec l’équipe de France espoirs, lors de l’ouverture des qualifications à l’Euro 2025 face à la Slovénie, Arnaud Kalimuendo s’était mué en passeur décisif pour Barcola sur le premier but français, confirmant son bon état de forme.

Et puis tout s’est arrêté net pour l’attaquant rennais, dans les arrêts de jeu de la première période, suite à un contrôle de la poitrine en pleine course consécutif à un long ballon dans la surface. Sur sa reprise d’appui, Kalimuendo s’est effondré en se tenant l’arrière de la cuisse droite.

Claquage ? Cela y ressemble en tout cas, mais il faudra attendre le verdict des examens médicaux, que le joueur devrait passer dans les prochaines heures à son retour en France puis à Rennes. Une absence de plusieurs semaines est évidemment à craindre.

Gouiri en option, Yildirim va avoir l’occasion de se montrer
L’ancien Parisien devrait d’ores et déjà être forfait pour le retour de la Ligue 1 et la réception de Lille, samedi 16 septembre (17 h) au Roazhon Park. Le premier match de Ligue Europa, jeudi 21 septembre contre le Maccabi Haïfa, et le déplacement trois jours plus tard à Montpellier, devraient également lui passer sous le nez.

Bruno Génésio va devoir actionner un plan B à la pointe de l’attaque : Amine Gouiri peut y dépanner, et le jeune Turc Bergut Yildirim (lui aussi en sélection cette semaine), qui a été recruté cet été au poste de « 9 », devrait avoir l’occasion de montrer ce qu’il sait faire.

Amine Gouiri pas sûr de jouer avec l’Algérie

L’attaquant du Stade Rennais, Amine Gouiri, a changé de nationale mais il n’est pas acquis du tout qu’il soit sélectionné avec l’Algérie.
ds 1466

Après avoir défendu les couleurs de la France chez toutes les sélections de jeunes, Amine Gouiri a fait le choix le mois dernier de rejoindre l’équipe nationale algérienne. Le joueur du Stade Rennais a effectué les démarches nécessaires pour intégrer les Verts.

Gouiri croise les doigts pour septembre
Gouiri s’est mis à la disposition de Djamel Belmadi. Cependant, il n’est pas certain que ce dernier fasse appel à ses services. Selon le journaliste Yacine Bouali, le coach des Fennecs n’offrira aucun passe-droit à l’ancien niçois.

S’il a sélectionné Houssem Aouar alors que ce dernier sortait d’une saison blanche avec l’OL, Belmadi ne retiendra Gouiri que s’il le juge dans une bonne forme sportive et à même d’amener un plus à son équipe. Ayant déjà les Bounedjah, Amoura et Slimani sous sa coupe, le technicien pourrait juger qu’il est déjà suffisamment pourvu dans le secteur offensif.

Gouiri peut tout de même être confiant quant à sa présence prochaine chez les doubles champions d’Afrique. Au regard de son âge et de son potentiel, il incarne une bonne solution à moyen et long terme pour l’Algérie. Reste à savoir comment réagira son club de Rennes si jamais il a été retenu pour la prochaine CAN, ce qui n’était pas forcément prévu au départ.

Le Rennais Kalimuendo sur courant alternatif à l’Euro espoirs

Étincelant lors du premier match de l’Euro Espoirs face à l’Italie, le Rennais Arnaud Kalimuendo est passé à côté de la rencontre, remportée 1-0 face à la Norvège, sans que cela n’entame sa confiance, jure-t-il.

ds 1361

Le jour et la nuit. Buteur grâce à une spectaculaire "Madjer" face à l’Italie trois jours plus tôt, l’attaquant de Rennes n’a pas eu une seule occasion à se mettre sous la dent, dimanche à Cluj, contre la Norvège, avant d’être remplacé, à l’heure de jeu, par son concurrent en pointe, le prolifique Elye Wahi, 19 buts inscrits cette saison avec Montpellier.

Kalimuendo jouit pourtant avec les Bleuets, de la confiance de son sélectionneur Sylvain Ripoll. Lors des deux premières rencontres, il était l’un des trois seuls joueurs de champ à rester titulaire, avec le capitaine Maxence Caqueret et le défenseur central Castello Lukeba.

Un ouf de soulagement
De confiance, "Kali", formé au Paris SG, en avait besoin avant d’atterrir en Roumanie. Transféré l’été dernier à Rennes, très attendu en Bretagne, après deux années réussies en prêt à Lens, l’ex-titi parisien a connu une saison mitigée, gâchée par les premières blessures sérieuses de sa jeune carrière.

"Quand il a marqué face à l’Italie, on a tous poussé un ouf de soulagement", raconte un membre de la délégation française. "C’était important pour lui."

Le joueur, lui, assure que la pression le motive et qu’une contre-performance, comme celle de dimanche, n’entame pas la confiance qu’il a en ses capacités. "Je ne me voile jamais la face. Je sais que je dois faire beaucoup mieux, mais si je suis là, c’est que je suis capable de faire de très belles choses."

Pas épargné par les blessures
Passeur décisif sur son but face à la Squadra Azzura, le défenseur Pierre Kalulu confirme : "Si ce n’est pas Arnaud en pointe, peut-être que je ne centre même pas". Exploitant une passe bien placée, mais somme toute peu dangereuse, Kalimuendo, d’un éclair de génie, a devancé son défenseur, trompé le gardien et stupéfait le stade entier.

"Heureusement qu’il la met, en rit encore Kalulu. Ça fait une passe décisive à mon actif."

Face aux Norvégiens, Kalimuendo n’a soigné ni les stats de ses partenaires, ni les siennes. "C’est frustrant, mais il faut retenir qu’on a fait le job. C’est bien aussi de savoir gagner ce genre de rencontre. Et avec six points sur six, on a notre destin entre nos pieds", commente-t-il.

Tel est le jeune attaquant (21 ans). Sans fuir ses responsabilités individuelles, il s’attache surtout au bien du groupe. Comme lorsqu’il regarde dans le rétroviseur sa saison à Rennes, durant laquelle il a inscrit sept buts et donné cinq passes décisives.

"Je la trouve riche en enseignement. J’y ai connu beaucoup de choses inédites, je n’ai pas été épargné par les blessures. Tout ne s’est passé exactement comme je le voulais, mais il faut rester positif dans ce genre de situation : l’objectif a été atteint, on finit 4e de Ligue 1, qualifiés en Coupe d’Europe. Moi, j’ai hâte d’être à la prochaine saison."

Et le placide Kalimuendo applique cette même philosophie avec les Espoirs. "On joue des matchs tous les trois jours, je n’ai pas le temps de m’attarder sur le dernier. Il faut déjà passer au suivant."

Face à la Suisse mercredi, la France malgré ses deux victoires, devra valider une qualification pour les quarts de finale du tournoi toujours pas acquise.

La Belgique répond sèchement à Genesio

Franck Vercauteren, le directeur technique de la Fédération belge, a répondu à l'entraîneur du Stade Rennais, Bruno Genesio, concernant Jérémy Doku.

ds 1228

Bruno Genesio n'a pas caché son incompréhension concernant la convocation de Jérémy Doku en sélection belge. Blessé aux ischio-jambiers, l'attaquant de 20 ans n’a plus rejoué avec le Stade Rennais depuis début mars et n'est pas encore apte à reprendre du service. Mais cela n’a pas empêché Domenico Tedesco, le nouveau sélectionneur des Diables Rouges, de convoquer l’international belge durant cette trêve.

"Il y a un nouveau sélectionneur, c'est peut-être pour qu'il puisse le voir et échanger avec lui, mais je suis un peu surpris, j'ai demandé au club de faire les démarches pour qu'il puisse revenir rapidement avec nous se soigner", confiait le coach du club Berton en conférence de presse. Une sortie qui a fait réagir la fédération belge de football.

Face à la presse, Franck Vercauteren, le nouveau directeur technique de la Fédération belge de football, a tenu remettre les pendules à l’heure concernant la sélection des internationaux. Pour l’ancien joueur des Diables Rouges, les sélections n’ont pas besoin de demander l’avis des entraîneurs et des clubs pour appeler les internationaux.

"Je comprends leur position, pour avoir été à leur place à l'époque. Mais nous verrons ce qui se passe avec Jérémy Doku, il sera évalué. Si nous demandons leur avis à chaque club avant d'appeler les joueurs, nous aurons des problèmes", a expliqué Vercauteren. Finalement, Jérémy Doku, qui n’est pas encore totalement prêt à rejouer, a quitté sa sélection pour rentrer à Rennes. Il a été remplacé par Johan Bakayoko du PSV Eindhoven.

Née il y a 100 ans, l’équipe de Bretagne de football est-elle de retour ?

Après un coup de buzz sur les réseaux sociaux en septembre, l’équipe de Bretagne de football semble bien pouvoir renaître. Un match est prévu en juin 2023, soit dix ans après le dernier et plus de cent ans après le premier, qui avait eu lieu en 1922, face au Luxembourg. Le magazine "Bretons" fait le récit d’un siècle d’une histoire tourmentée.

ds 1143

La relance de Jérémy Gélin pour Jordan Veretout qui transmet le ballon à son capitaine, Jérémy Livolant. Le Guingampais centre pour son partenaire de club Gaëtan Courtet, qui remise de la tête vers le Brestois Jérémy Le Douaron et c’est le buuuut ! Dans un stade du Moustoir remonté à bloc depuis qu’a retenti le Bro gozh ma zadoù en avant-match, la sélection de Bretagne de football ouvre le score face à l’équipe d’Irlande, son voisin celte qu’elle accueille pour la première fois en ce jour historique.

Nous sommes le samedi 10 juin 2023 et Bretagne football association (BFA) a réussi son pari : organiser la plus belle des affiches possibles pour le retour de la sélection bretonne, dix ans après son dernier match. Voilà pour le scénario de rêve. Reste à le concrétiser pour Bretagne Football Association (BFA), structure organisationnelle de l’équipe de Bretagne. Mais d’ici à ce que cette rencontre – ou une autre du même acabit – se concrétise, il reste beaucoup d’obstacles à surmonter, assure Fañch Gaume, président de BFA.

"Si le dernier match de l’équipe de Bretagne remonte à une décennie, ce n’est pas par manque de volonté mais parce que c’est difficile à organiser, coincés que nous sommes entre les exigences des clubs et des équipes nationales. Il faut se faufiler pour trouver un créneau dans le calendrier, un adversaire qui accepte de nous jouer et un lieu pour accueillir la rencontre. Avec, en prime, un budget à boucler et des assurances à obtenir pour les joueurs retenus. C’est un puzzle !" Un défi difficile mais qui en vaut la peine, pour une équipe bretonne dont les origines sont centenaires.

26 matches dans les années 1930
C’est en 1922 qu’un premier match entre joueurs bretons et une sélection nationale s’est déroulé. C’était le 12 mars 1922 très exactement, au parc des sports de Rennes, ancêtre du Roazhon Park, avec la réception du Luxembourg. "Par un temps idéal et devant 7 000 spectateurs", comme le raconte alors le compte rendu du journal L’Ouest-Éclair, les visiteurs sont battus 2-0 par une équipe adverse composée de joueurs du Stade Rennais UC, de l’US Saint-Servan, du Stade Quimpérois et de l’Armoricaine de Brest, ce qui se fait de mieux à l’époque comme clubs bretons.

Mais cette formation n’est alors pas exactement présentée comme la sélection bretonne, fait remarquer l’historien du sport breton François Prigent : "Il s’agit de la sélection de la Ligue de l’Ouest de football association, Lofa, ancêtre de l’équipe de Bretagne de football actuelle. Une première sélection de la Ligue de l’Ouest dans le mouvement laïque avait même vu le jour avant-guerre, avec un premier match disputé le 8 janvier 1911 contre une sélection de Paris – victoire 3-1.

Cette Ligue de l’Ouest première du nom, va ensuite renaître en 1918, issue de la réunion de l’Union des sociétés françaises de sports athlétiques et de la Fédération gymnastique et sportive des patronages de France, avec un premier match encore contre une sélection parisienne le 18 avril 1920 – défaite 3-5 – et cette rencontre historique face au Luxembourg en 1922".

Un tournoi interceltique
Un adversaire que cette équipe de Bretagne élargie au Maine-et-Loire (la séparation n’aura lieu qu’en 1967, à une date où la Bretagne footballistique sera également amputée de la Loire-Atlantique…) va affronter à trois autres occasions entre 1923 et 1925. En novembre 1923, une rencontre face à la Norvège est aussi mise en place. Au total, vingt-six matches sont disputés par la Lofa durant l’entre-deux-guerres, essentiellement contre d’autres sélections régionales.

Il faut ensuite attendre l’année 1972 pour que renaisse la volonté de fonder une véritable équipe de Bretagne de football. "C’était le souhait des organisateurs de la Fête des cornemuses à Lorient, aujourd’hui connue sous le nom de Festival Interceltique", fait savoir François Prigent. Le contexte est alors aux revendications militantes et la Bretagne, en plus de réaffirmer sa langue et sa culture, entend bien faire parler d’elle sportivement.

L’année précédente, le Stade Rennais a remporté sa deuxième Coupe de France. Mais la formation rennaise, tout comme le rival nantais, refuse de libérer leurs joueurs en ce 1er août 1972, et le match Bretagne – Écosse espéré se transforme en une rencontre amicale entre un FC Lorient renforcé et la formation écossaise de Falkirk, qui compte dans ses rangs un certain Alex Ferguson (futur entraîneur légendaire de Manchester United) et qui l’emporte 2-1.

Bretagne-États-Unis
Six ans plus tard, à l’été 1978, c’est le club de Guingamp cette fois, qui est organisateur d’une rencontre de prestige face à l’équipe de France espoirs. Le 14 août, au stade Yves-Jaguin de Guingamp, les jeunes Bleus l’emportent 3-1 face à une sélection bretonne composée majoritairement de joueurs de l’En Avant, promus en D2 un an auparavant (Stéphan, Gourcuff…), mais aussi d’autres éléments comme le jeune Brestois Yvon Le Roux, futur international français.

Le 8 mars 1982, une association baptisée Araok Vreizh est créée dans l’optique d’organiser des rencontres entre la Bretagne et ses voisins gallois et irlandais, mais le tournoi interceltique espéré n’aura pas lieu. La faute, notamment, au veto de la Fédération française de football (FFF), malgré l’engagement de quelques pointures, dont les joueurs Patrick Delamontagne et Pierrick Hiard, ainsi que l’entraîneur Michel Le Milinaire. Un match face à la Suisse est également annulé en 1985.

Il faut attendre la fin d’année 1988 pour qu’une équipe de Bretagne parvienne de nouveau à disputer une rencontre internationale face aux États-Unis, à Brest et dans un format en salle inhabituel. Qu’importe, cette équipe de Bretagne de futsal a fière allure et, grâce à un triplé de Philippe Tibeuf, un doublé de Patrick Colleter et un but de Joël Cloarec, elle l’emporte 6-2.

Les Diables Noirs
Mais encore une fois, cet évènement n’a pas de suite. Pour que perdure l’idée d’une équipe, il faut une structure gestionnaire, ce qui n’est ni le rôle des clubs ni celui de la Ligue de Bretagne de football, organe dépendant directement de la FFF. C’est ainsi que, en 1997, BFA voit enfin le jour et réussit dès l’année suivante, le 21 mai 1998, à organiser un match face au grand Cameroun, alors en pleine préparation de la Coupe du monde en France. La FFF donne son accord et BFA obtient du Stade Rennais que la rencontre soit disputée dans son enceinte de la Route-de-Lorient.

Directeur des sports de Canal +, le Breton Charles Biétry arrive à convaincre son employeur de diffuser en prime time ce match entre les Lions Indomptables et ceux qu’on appelle les Diables Noirs. La formation bretonne a fière allure dans sa tunique rayée blanc et noir confectionnée par l’équipementier Umbro (Heurtebis, Laspalles, David, Brinquin, Le Guen, Michel, Viaud, Pédron, Le Roux, Rouxel, André). Elle parvient à accrocher le match nul 1-1, Lionel Rouxel répondant au but de François Omam-Biyik, le capitaine camerounais.

La FFF freine
BFA décide à cette occasion de clarifier ses critères de sélection. Tous les joueurs nés dans les cinq départements bretons, ou d’ascendance parentale ou grand-parentale provenant de ces départements, ou installés en Bretagne avant l’âge de 3 ans sont sélectionnables. La sélection n’a aucun caractère obligatoire et n’est pas incompatible avec une sélection en équipe de France. Cette sélection repose sur la base du volontariat et du bon vouloir à la fois des clubs, auxquels appartiennent les joueurs convoqués, et de la FFF, qui ne voit pas forcément d’un bon œil le développement d’une sélection alternative aux Bleus sur le sol français…

C’est ainsi qu’en 2001, une rencontre prévue de longue date face à Cuba est annulée au dernier moment sur décision de Gérard Énault, directeur général de la FFF. Deux ans plus tard, même déconvenue avec l’annulation d’un match face à la Nouvelle-Zélande. BFA parvient néanmoins à organiser quelques rencontres (victoire 3-1 à Saint-Brieuc face à la République du Congo en mars 2008, défaite 1-0 à Saint-Nazaire face à la Guinée-Équatoriale en juin 2011, victoire 1-0 à Carquefou face au Mali le 28 mai 2013), mais sans réussir pour l’instant à installer durablement ce rendez-vous au calendrier.

Un match en juin 2023 ?
Il a donc fallu attendre près d’une décennie après ce dernier match international face au Mali pour que, de nouveau, l’idée d’un retour de l’équipe de Bretagne fasse son chemin. Et ce n’est cette fois pas BFA qui en est directement à l’origine, mais Pierre-Alain Pérennou. Le 25 septembre, ce jeune journaliste et influenceur lançait l’idée sur Twitter. En quelques jours, son pari de voir son message relayé plus de mille fois sur le réseau social cher à Elon Musk était allègrement atteint, à son grand étonnement.

"Dans ces proportions, je ne m’y attendais pas, même si on connaît la capacité de mobilisation des Bretons", s’amuse le Nantais, ancien gardien de but du FC Penn ar Bed de Plogoff, de la Stella-Maris de Douarnenez (Finistère) et de l’Union sportive des Bretons de Paris. "Mon annonce a été relayée par des joueurs comme Romain Thomas [joueur de Caen originaire de Landerneau] et des dirigeants comme Loïc Féry [président du FC Lorient] et des anonymes se sont proposés pour filer un coup de main dans l’organisation du match."

Pierre-Alain Pérennou a aussi été contacté par BFA qui, dès le 27 septembre, annonçait officiellement sa volonté d’organiser un match international de l’équipe de Bretagne à l’issue de la dernière journée de Ligue 1, programmé le samedi 3 juin 2023. "C’est le seul créneau possible entre la fin de saison et les vacances des joueurs. On s’est mis en chantier pour trouver un lieu, un adversaire, trouver le budget et solliciter les joueurs. On devrait pouvoir communiquer sur de premiers éléments début 2023", promet Fañch Gaume.

"On va travailler ensemble, main dans la main", abonde Pierre-Alain Pérennou. "L’idée, c’est de refonder l’équipe de Bretagne sur du solide, pour durer au-delà de 2023 si possible."

Matthis Abline marque encore avec l’équipe de France U20

Matthis Abline a encore marqué avec l’équipe de France U20, ce lundi, face au Japon (1-1) en match amical.
ds 1134

Le Rennais Matthis Abline a inscrit un nouveau but sous les couleurs de l’équipe de France, ce lundi, face au Japon (2-1) en match amical.

A 19 ans, celui qui a déjà été appelé avec les espoirs impressionne en Bleu. Il avait déjà marqué un doublé contre l’Indonésie, jeudi.

Loum Tchaouna, Rennais prêté à Dijon, a marqué le second but.

S.G.S.B.

SGSB

Boutique de Mumbly

Boutique

Cantine de Mumbly

Cantine

Hébergé par

Reglyss.bzh

Free Joomla templates by Ltheme