• ds_1091.jpg
  • ds_1724.jpg
  • ds_0517.jpg
  • DS_0047.jpg
  • ds_0993.jpg
  • ds_1399.jpg
  • DS_0073.jpg
  • ds_0319.jpg
  • ds_0754.jpeg
  • ds_0307.jpg
  • ds_1217.jpg
  • DS_0040.jpg
  • ds_0368.jpg
  • ds_1284.jpg
  • ds_1445.jpg
  • ds_0923.jpg
  • ds_0560.jpeg
  • ds_0768.jpeg
  • ds_1612.jpg
  • DS_0136.jpg

Il fallait que je me remette en question, que je travaille plus

Symbole d’une défense rennaise en difficulté sur la première partie de saison, le défenseur central Warmed Omari a dû faire face à la volonté du Stade Rennais de recruter à son poste lors du mercato d’hiver. Si le SRFC n’a finalement pas enregistré d’arrivée directe dans ce secteur, le joueur de 23 ans est revenu sur cette période complexe à gérer, après le succès des Rouge et Noir contre Montpellier (2-1), samedi 3 février.

ds 1879

Un plan de relance. Et l’on ne parle pas de celle, complètement manquée, directement catapultée dans les crampons adverses, à la 44e minute, samedi soir lors de la victoire du Stade Rennais face à Montpellier (2-1). Mais bien du début d’année 2024 de Warmed Omari.

Au cœur des critiques après ses contre-performances lors de la première partie de saison, au cœur des discussions lors du mercato d’hiver qui s’est clos jeudi passé, le défenseur central sait qu’il doit reconquérir beaucoup de faveurs sur cette phase retour.

Le Stade Rennais ne s’en est pas caché : durant la fenêtre de transferts de janvier, la recherche d’un central, axe droit, avait rapidement été érigée comme priorité. Eu égard aux manquements successifs d’Omari, symbole d’une défense Rouge et Noir plus que chahutée jusqu’à décembre. Un départ du joueur formé au club a même été évoqué.

Une meilleure communication avec Theate
"Ça a été difficile de voir que le club cherchait quelqu’un à mon poste, a reconnu samedi le Rennais de 23 ans. Cela voulait dire que je n’avais pas fait le travail pendant la première partie de saison. Mais quand on est footballeur, on sait que la concurrence est toujours présente. Je me suis dit qu’il fallait que je me remette en question, et que je travaille plus. Ce que j’ai fait pour être bien dans ce début de deuxième partie de championnat."

Dans les faits, même si toutes les scories n’ont logiquement pas été gommées en un claquement de doigts, ses deux derniers matches de Ligue 1 disputés, contre Nice et Montpellier (il était suspendu à Lyon), figurent parmi les prestations les plus consistantes de son exercice.

Warmed Omari reconnaît lui-même que son association avec Arthur Theate commence à retrouver du liant. "On se parle beaucoup plus, ce qui n’était pas forcément le cas en première partie de saison. Il y a beaucoup plus de sûreté, on a plus cette facilité à parler aux lignes qui sont devant nous. On est plus solide en ce moment."

Il est question de confiance en reconstruction, à titre individuel comme collectif. "Le club, lui, a montré qu’il avait confiance en moi, puisqu’il n’a finalement pas recruté directement dans ma position, a-t-il pointé, en référence à l’arrivée du polyvalent Alidu Seidu, que Stéphan envisage davantage comme un latéral droit que comme un central. Ils ont confiance, il faut maintenant que je leur rende."

Recherche

Calendrier

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Partenaires

Articles

18 février 2024

Connexion

S.G.S.B.

SGSB

Boutique de Mumbly

Boutique

Cantine de Mumbly

Cantine

Hébergé par

Reglyss.bzh

© 1996 - 2024 www.StadeRennais.Net
© 2022 Da'Squad - L'actu du Stade Rennais

Free Joomla templates by L.THEME