• ds_0762.jpeg
  • DS_0056.jpg
  • ds_0276.jpg
  • ds_0288.jpg
  • ds_0654.jpeg
  • ds_0523d.jpeg
  • DS_0133.jpg
  • ds_0634.jpeg
  • DS_0087.jpg
  • ds_0560.jpeg
  • DS_0171.jpg
  • ds_0475.jpg
  • ds_0433.jpg
  • ds_0727.jpeg
  • DS_0169.jpg
  • DS_0010.jpg
  • ds_0907.jpg
  • ds_0485.jpg
  • ds_0248.jpg
  • DS_0107.jpg

Rennes cinquième en passant quatre buts à Troyes

Après avoir lâché un précieux point dans les ultimes secondes au Parc des Princes, les Rennais n’avaient d’autre alternative que de s’imposer, peu importe la manière, face au promu troyen. Après avoir pris le tonnerre à Brest, les hommes de Bruno Irles n’ont pas plus apprécié la Bretagne ce dimanche au détour du Roazhon Park.

ds 0717

Privé de nombreux joueurs (Doku, Tait, Sulemana, Martin, Salin, Assignon, Badé) et avec un banc de touche classe biberon où Adrien Truffert était le joueur le plus âgé, le Stade Rennais n’a pas fait de détails même s’il fut moins convaincant dans le contenu autour de l’heure de jeu. Avant, les Bretons s’étaient distingués, notamment lors d’une première demi-heure totalement maîtrisée. Un doublé de Serhou Guirassy (14′ et 20′), d’abord en roublard sur un corner mal repoussé par Gauthier Gallon, le gardien troyen, puis aérien, pour reprendre de la tête un centre génial, de volée, de Birger Meling. Rapidement devant avec deux buts d’avance, les Rennais maîtrisent et Baptiste Santamaria frôle le troisième but mais voit sa tentative repoussée par le portier aubois. Contre toute attente, les Rennais se font surprendre sur un corner troyen, où Ugbo marque, seul au second poteau, face à Alfred Gomis, peu décisif sur le coup (mt, 2-1).

Après le repos, le rythme n’est pas vraiment le même. Rennes se créer deux belles occasions, par Hamari Traoré puis Martin Terrier, mais butte sur Gallon. Le chef d’œuvre arrive un peu plus tard, avec une merveille de troisième but, collectif et parfaitement abouti. Lovro Majer décale très intelligemment Birger Meling, brillant dimanche, qui sollicite Gaëtan Laborde pour le une deux à gauche de la surface. Une-deux parfait et centre en retrait parfait du Norvégien pour Martin Terrier, parfaitement placé. Le break est fait, définitif, et validé dans les dernières minutes par Gaëtan Laborde qui transforme d’une Panenka parfaitement exécutée le premier pénalty de la saison rennaise, consécutive à une grosse faute sur Nayef Aguerd.

Avec cette nouvelle effusion de buts, le Roazhon Park respire et le Stade Rennais reprend son strapontin dans le top 5, plus que jamais prisé avec les résultats du jour. Le rendez-vous de vendredi, à Montpellier, autre équipe pouvant ambitionner l’Europe, sera capital avant la réception d’Angers puis un déplacement très excitant à Lyon. Le programme est costaud, mais aussi passionnant et ce Stade Rennais-là, capable de s’imposer 4-1 sans forcer, devra l’aborder avec détermination, réalisme et si possible, toutes ses forces vives, qui ne seront pas de trop pour rattraper les points perdus en décembre et janvier. Le sprint est définitivement lancé !

Recherche

Calendrier

Partenaires

Articles

Connexion

Tipeee

Tipeee

S.G.S.B.

SGSB

Cantine de Mumbly

Cantine

Hébergé par

Reglyss.bzh

© 1996 - 2022 www.StadeRennais.Net
© 2022 Da'Squad - L'actu du Stade Rennais

Free Joomla templates by L.THEME