• ds_0329.jpg
  • ds_0580b.png
  • ds_0974.jpg
  • ds_0454.jpg
  • DS_0112c.jpg
  • ds_0724.jpeg
  • ds_0683.jpeg
  • ds_0281.jpg
  • ds_0438a.png
  • ds_0239.jpg
  • ds_0904.jpg
  • ds_0533.jpeg
  • ds_0275.jpg
  • ds_0935.jpg
  • ds_0571.jpeg
  • ds_0266.jpg
  • ds_0941.jpg
  • DS_0162.jpg
  • ds_0850.jpg
  • DS_0112d.jpg

Cinq choses à savoir sur la recrue Arnaud Kalimuendo

Malgré sa jeunesse (20 ans), l’attaquant arrivé au Stade Rennais ce jeudi compte déjà une solide expérience du haut niveau. Dont deux saisons pleines en Ligue 1, avec le RC Lens.
ds 0949
Arnaud Kalimuendo s’est engagé cinq ans avec le Stade Rennais ce jeudi. L’international espoirs entamera en Ille-et-Vilaine sa troisième saison en Ligue 1, poursuivant là sa progression. Qui jusqu’à présent, s’est faite sans grande fausse note.
 
Une enfance modeste
Le chemin d’Arnaud Kalimuendo fut vite tracé. Dans son esprit tout du moins. "Petit, on me demandait : “Que veux-tu faire plus tard ?” J’ai toujours pensé : “Footballeur ou rien.” Je ne dis pas ça parce que je n’avais pas d’autre projet ou que je n’étais pas intelligent. C’est juste que je savais que je finirais footballeur", a-t-il détaillé à l’automne 2021 auprès d’ Onze Mondial .
 
Né le 20 janvier 2000 à Suresnes (Hauts-de-Seine) d’une mère femme de ménage et d’un père alternant entre des contrats à La Poste et Leroy Merlin, il est l’aîné d’une famille de quatre enfants (un frère, deux sœurs). Le lien qu’il tient avec son père est fort, traversé par de longues discussions intimistes entre les deux. C’est après l’une d’entre elles, à 11 ans dans une voiture, qu’il considérera que le football est une forme de sortie financière pour les siens, malgré le bac ES qu’il obtiendra plus tard. Aujourd’hui, ses deux parents ont quitté leur travail et son père continue de suivre au plus près sa carrière.
 
Un titi parisien
À 11 ans, Arnaud Kalimuendo quitte le FC Saint-Cloud pour l’académie du Paris Saint-Germain. Au fil des années, il retrouve une brillante génération, et côtoie Kays Ruiz-Atil, Adil Aouchiche, Tanguy Kouassi et Timothée Pembélé. Il ne tarde pas à confirmer les promesses placées en lui. Sous les ordres de Thiago Motta, il est aligné à 16 ans en Youth League. Il participe à dix matches, pour neuf buts et une passe décisive. Il inscrit notamment un triplé face au Real Madrid. À 17 ans, il signe son premier contrat professionnel.
 
De quoi lui offrir quelques apparitions sur le banc de touche, notamment face à l’Atalanta Bergame lors du Final 8 de Ligue des champions 2020. Quelques jours plus tard, il joue son premier match avec le PSG après l’épidémie de Covid qui frappe l’équipe. Il dispute 74 minutes contre Lens, un club qu’il rejoint en prêt un mois plus tard.
 
Un cadre de Lens en Ligue 1
À l’automne 2020, l’attaquant débarque en Artois pour donner une nouvelle impulsion à sa carrière. Lui ne veut pas se contenter d’apprendre auprès de grands noms au PSG, il veut jouer. À son arrivée, il est pris sous son aile par Gaël Kakuta. Les deux entretiennent un lien technique fort, qui se prolonge hors du terrain où il devient son mentor. Florian Sotoca, pourtant son concurrent en attaque, se mue également en protecteur. Épanoui, il profite de la blessure du meilleur buteur lensois de la saison précédente, Ignatius Ganago, pour prendre son envol. Il dispute 30 matches, la moitié en tant qu’entrant, inscrivant huit buts et offrant six passes décisives.
 
La lune de miel se prolonge l’année suivante. Constatant qu’il n’aurait que des miettes au Paris Saint-Germain, il est de nouveau prêté une saison au RCL. Il y prend une autre dimension, étant titulaire dans 28 des 35 matches auquel il participe. Avec 13 réalisations, il devient le meilleur buteur de l’équipe et même le joueur de la génération 2002 le plus efficace des cinq grands championnats européens. En fin de saison, il est nommé aux trophées UNFP 2022 dans la catégorie meilleur espoir. Et signe donc à l’été au Stade Rennais, pour passer un nouveau cap et découvrir la Coupe d’Europe.
 
Un attaquant efficace devant les cages
Depuis ses débuts en Youth League, Arnaud Kalimuendo est décrit comme un attaquant habile dans la finition, dont le sang-froid devant le but est loué par les observateurs. Mobile, utilisant la largeur et la profondeur, il participe aussi à la création du jeu. Capable de jouer dos au but, il se considère comme un vrai 9.
 
"Je ne joue pas avec mon physique, je préfère utiliser mes déplacements, développait-il pour Onze Mondial. Mon physique est un atout, mais je ne m’en sers pas. Pour moi, le foot se joue avec la tête. Le physique, c’est bien, courir vite et longtemps, c’est bien aussi. Mais le foot, c’est avant tout les déplacements, l’analyse du jeu, savoir accélérer au bon moment, savoir calmer au bon moment, se caler par rapport aux courses des partenaires…"
 
Son ancien entraîneur Franck Haise a apprécié le diriger deux ans durant : "C’est déjà l’attaquant prototype du présent. De 18 à 20 ans, il a non seulement montré qu’il tenait sa place en L1 mais il a continué à marquer dans une équipe qui évolue dans la première partie du classement. C’est un attaquant pour le futur car il sent les coups et est malin dans la finition. Il est capable de conserver, dos au but, d’attaquer la profondeur, de dézoner pour créer les espaces pour d’autres. C’est déjà une belle palette qui va s’enrichir", a-t-il développé dans L’Équipe .
 
Un homme passionné de sport
En dehors du terrain, le Francilien aime suivre le tennis, particulièrement les figures du Big Four (Federer, Nadal, Djokovic et Murray) qui le passionnent. Il s’intéresse également au basket mais avoue avoir du mal à suivre la NBA en raison des horaires. Ce garçon réputé souriant et poli occupe une partie de son temps libre en jouant à la Playstation, plus particulièrement à FIFA et NBA2K.
 
Et se décrit, toujours dans Onze Mondial : "Je ne suis pas prise de tête, j’aime bien sourire et être dans une bonne vibe avec mes collègues et mon entourage. J’aime la vie."

Recherche

Calendrier

Partenaires

Articles

Connexion

Tipeee

Tipeee

S.G.S.B.

SGSB

Cantine de Mumbly

Cantine

Hébergé par

Reglyss.bzh

© 1996 - 2022 www.StadeRennais.Net
© 2022 Da'Squad - L'actu du Stade Rennais

Free Joomla templates by L.THEME