• ds_0369.jpg
  • ds_0278.jpg
  • ds_0456.jpg
  • ds_0897.jpg
  • DS_0087.jpg
  • ds_0791.jpeg
  • ds_0842.jpeg
  • ds_0873.jpg
  • ds_0269.jpg
  • ds_0727.jpeg
  • ds_0524.jpeg
  • ds_0854.jpg
  • DS_0007.jpg
  • ds_0922.jpg
  • DS_0035.jpg
  • ds_0523d.jpeg
  • ds_0271.jpg
  • ds_0406a.jpg
  • ds_0408.jpg
  • DS_0107.jpg

Rennes mise toujours sur l'attaque

Deuxième attaque de Ligue 1 la saison passée (82 buts), Rennes cultive une philosophie offensive chère à Bruno Genesio. Avec Terrier, Laborde et Bourigeaud, les Bretons ont conservé leur trio de feu.
ds 0945

Avec la vente de Mathys Tel au Bayern Munich, Rennes a établi un record. L'attaquant de 17 ans est devenu le mineur le plus cher de l'histoire.

Les Bretons vont encaisser 28,5 M€ (bonus inclus) pour un adolescent qui ne comptait que sept matches en Ligue 1, pour un total de 49 minutes de jeu.

63,5 M€
C'est la somme perçue par Rennes pour le mercato 2023. Avec les ventes de Nayef Aguerd pour 35 M€ à West Ham, et de Mathys Tel pour 28,5 M€ (bonus compris) au Bayern Munich, Rennes va encaisser

63,5 M€. C'est déjà plus que lors des mercatos estivaux, côté départs, en 2020 (54 M€), 2021 (55 M€) et 2022 (45 M€).

"Cette cession n'était pas envisagée, tempère Bruno Genesio. On voulait davantage intégrer Mathys dans la rotation cette saison. Après, il y a eu sa volonté et le marché."

Ce grand espoir français, capitaine des champions d'Europe de moins de 17 ans en juin, a quitté son cocon breton sans avoir inscrit de but dans l'élite avec son club formateur. Mais si Rennes a perdu une belle munition, il n'en garde pas moins une sacrée force de frappe.

La saison passée, le quatrième de Ligue 1 a terminé avec la deuxième attaque du Championnat (derrière le PSG, 90 buts). L'armada rouge et noir a inscrit 82 buts (101, toutes compétitions confondues. ).

Le joueur à suivre : Theate, un Diable rouge... et noir
Quelques semaines après avoir levé l'option d'achat d'Arthur Theate (22 ans) auprès d'Ostende pour 6 M€ dans la foulée d'un prêt d'une saison (31 matches en Serie A, 2 buts), le FC Bologne a montré qu'il avait le sens des affaires. Et Rennes du cash ! Les Italiens ont fait monter les prix devant l'impatience bretonne pour céder leur international belge (3 sélections) 20 M€ (plus 2 M€ de bonus) avec un contrat de quatre ans à la clé. "C'est un gaucher, un joueur qui aime le duel et qui va vite", se réjouit Bruno Genesio, qui l'a vu marquer son premier but d'une tête puissante face à Aston Villa lors de l'ultime match de préparation breton, samedi, au Roahzon Park (1-2). "Il a aussi une bonne relance. C'est un défenseur encore jeune, qui doit progresser dans la lecture du jeu, mais déjà international et avec un bon potentiel. On en avait besoin." Formé au Standard de Liège puis passé par Genk, le Liégeois a connu sa première sélection avec les Diables rouges, le 16 novembre dernier, face au pays de Galles (1-1) de Joe Rodon, son futur partenaire rennais en défense centrale, qui vient d'être prêté par Tottenham.

Rennes a placé trois joueurs dans le top 20 des meilleurs réalisateurs avec Martin Terrier (troisième avec 21 buts), Gaëtan Laborde (15 buts, dont 3 avec Montpellier en début de Championnat) et Benjamin Bourigeaud (11).

Si l'on ajoute Serhou Guirassy (9 buts), Rennes a inscrit 65 % de son total de buts dans l'élite avec ce quatuor de feu, qui constitue encore l'essentiel de son secteur offensif en ce début de saison, avec Jérémy Doku, Kamaldeen Sulemana et les jeunes Matthis Abline (19 ans) ou Loum Tchaouna (18 ans).

La marque de fabrique de Genesio
"Les automatismes sont déjà là, et c'est rassurant à ce niveau, positive Genesio, qui a encore vu "de bonnes habitudes en préparation.

Notre ligne offensive n'a pas changé. Même si les enjeux sont de plus en plus importants, on doit garder notre philosophie qui fait que les joueurs, le staff, l'entraîneur et les gens qui viennent au stade prennent tous du plaisir.

"J'ai toujours eu envie d'avoir et de voir une équipe qui s'éclate sur le terrain"

Bruno Genesio, entraîneur du Stade Rennais

J'ai toujours eu envie d'avoir et de voir une équipe qui s'éclate sur le terrain. Ça ne veut pas dire que je suis utopiste. Tout cela n'empêche pas d'avoir une structure, notamment à la perte du ballon ou pour vite reformer le bloc.

Il faut aussi avoir les bons joueurs, et pas seulement des attaquants. Traoré, Meling, Truffert, Majer, Tait ou encore Santamaria sont importants dans la variété. Ils participent à cette recherche d'équilibre qui fait qu'on doit jouer pour marquer."

Le mouvement perpétuel anime Rennes. Pour des feux d'artifice qui ont enchanté le Roazhon Park et même quelques enceintes françaises la saison passée.

L'avis de "L'Équipe"
Qualifié en Ligue Europa, Rennes a réussi une des meilleures saisons de son histoire avec une 4e place en L1. Arrivé en mars 2021, Bruno Genesio continue le développement de son équipe portée vers l'offensive. Avec l'appui de son propriétaire François Pinault, l'entraîneur breton - qui vient de prolonger jusqu'en juin 2025 - peut de nouveau tutoyer le podium sur lequel il est monté plusieurs fois la saison dernière, avant d'en tomber à la 36e journée. Son effectif est resté relativement stable pour l'instant, et va accueillir un milieu défensif pour apporter plus de puissance et un attaquant.

Les Rennais ont remporté neuf matches en Ligue 1 en marquant quatre buts ou plus avec quelques beaux cartons. Cette marque de fabrique est la griffe de celui qui a été élu "meilleur entraîneur de Ligue 1" par ses pairs.

En quatre saisons avec Lyon, Bruno Genesio avait déjà fini à trois reprises deuxième attaque de l'élite entre 2016 et 2019. L'entraîneur rennais vient de permettre aux Bretons de retrouver la Ligue Europa avec cet état d'esprit détonant.

"La saison passée, on a terminé avant-dernière équipe de L1 en matière de dribbles, souligne le technicien, qui vient de prolonger jusqu'en juin 2025. Cette statistique illustre notre jeu collectif, de passes et de déplacements. Ça n'empêche pas d'être efficace. Il n'y a d'ailleurs pas que nos attaquants qui sont récompensés."

"On a notre style et on continue de jouer sur nos forces, comme on l'a vu en préparation"

Baptiste Santamaria, milieu de terrain de Rennes

Baptiste Santamaria (2 buts) a réalisé sa meilleure saison dans l'élite comme pilier du milieu breton. "On prend vraiment du plaisir avec ce jeu porté vers l'avant, conquérant et cette envie de toujours gagner, se réjouit le cadre de 27 ans.

Notre jeu est basé sur la possession avec beaucoup de permutations au milieu. J'essaie d'assurer un certain équilibre et d'être une première rampe de lancement. On a notre style et on continue de jouer sur nos forces, comme on l'a vu en préparation.

Comme il n'y a pas eu trop de mouvements dans l'effectif, on se connaît déjà très bien. L'objectif est maintenant de conserver cette régularité dans les résultats pour aller plus haut."

Et donc sur le podium. Comme une dernière marche à franchir pour l'armada rouge et noir.

Recherche

Calendrier

Partenaires

Articles

Connexion

Tipeee

Tipeee

S.G.S.B.

SGSB

Cantine de Mumbly

Cantine

Hébergé par

Reglyss.bzh

© 1996 - 2022 www.StadeRennais.Net
© 2022 Da'Squad - L'actu du Stade Rennais

Free Joomla templates by L.THEME